Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Affinez votre recherche

Outre Mer : état des lieux de la protection spatiale des récifs coralliens

04/06/2019

L'Agence française pour la biodiversité édite un état des lieux de la protection spatiale des récifs coralliens en Outre-mer :  données clefs sur les récifs et caractéristiques de la protection déployée.

 

L'ambition de la France est de protéger 75 % des récifs coralliens dans les outre-mer français d'ici à 2021 (art. 113.2 de la loi du 08 août 2016).

La synthèse 2018 de la protection spatiale des récifs coralliens conclut (à la lumière des limites de l'étude) qu'actuellement 67 % des géomorphologies récifales sont incluses dans le périmètre d'une aire marine protégée et sont donc susceptibles de faire l'objet de mesures de protection. Les récifs des Antilles et de l'océan Indien sont particulièrement choyés, avec une moyenne de 85 % d'inclusion dans une AMP.

Cependant, seulement 27 % des habitats récifaux ou coralliens sont concernés par un statut de protection forte. De plus, ce statut ne garantit pas nécessairement l'existence de mesures de gestion renforcées... Certains territoires n'en disposent pas du tout (Martinique, Polynésie française, Wallis et Futuna) ou de manière minime (Guadeloupe, Mayotte).

 

Cette synthèse a pour objectif de mettre à la disposition des services de l’Etat et des gestionnaires les données clefs relatives aux récifs coralliens des territoires d’Outre-mer français situés en zone tropicale, et à préciser leur protection actuelle (localisation, surface, existence d’une protection juridique).

 

Liens Ifrecor et synthèse récifs coralliens

L’article 113.2 de a loi du 8 août 2016 pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages stipule que l’Etat se fixe comme objectifs, avec l’appui de ses établissements publics sous tutelle et en concertation avec les collectivités territoriales concernées : …2° D’élaborer, dans le cadre de l’initiative française pour les récifs coralliens (Ifrecor) et sur la base d’un bilan de l’état de santé des récifs coralliens et des écosystèmes associés réalisé tous les cinq ans, un plan d’action contribuant à protéger 75 % des récifs coralliens dans les outre-mer français d’ici à 2021.

Mots-clés associés : corail outre mer

Retour aux actualités